Japon : baisse des salaires, licenciements... état des lieux

Publié le par David-Antoine Malinas

dernière mise à jour : 13 février
On va essayer de tenir à jour une liste, si vous avez des infos n'hésitez pas à les mettre en commentaire, je les ajouterai ensuite :

- Honda (qui fait des bénéfices):
Réduction de 10 pour cent de la prime du conseil d'administration depuis janvier.
Réduction de 5 pour cent du salaire des cadres (grade kachô et au dessus) soit 4 500 personnes.
Réduction des prévision d'embauches pour 2010 : 890, baisse de 40 pour cent par rapport à cette année (1490).
Prévision d'une baisse du profit de 57 pour cent (de 185 à 85 milliards de yens).

- Matsuda :
Réduction de 10 pour cent du salaire des cadres (grade kachô et au dessus) depuis janvier.
Non renouvellement de 5000 contrat à durée déterminée qui arrivent à échéance avant la fin de l'année fiscale (mars 2009) .
Déficit de 25 milliards de yens pour l'année (230 millions d'euros).

- Toyota :
Mise en place de deux jours de chômage technique tous les onze jours. Pendant les jours de chômage technique le salaire est réduit de 20 pour cent. Les mesures seront effectives pour février mars - probablement renforcée pour la période avril - août. Nombre de personnes concernées ?
Déficit de 450 milliars de yens (4 milliards d'euros)

- Nissan :
Suppression de 20 000 postes (12 000 au Japon 8 000 de part le monde)
Réduction du salaire des cadres entre 5 et 10 pour cent
Suppression des primes pour les membres du conseil d'administration
Baisse des recrutements de nouveaux employés pour l'année 2010 (avril 2010) : 580 nouvelles recrues (une baisse de "plusieurs douzaines" (JT, 13 jévrier 2009).
265 milliards de yens (2,2 milliards d'euros) de déficit

-Toyo Tires :
suppression de 2000 emplois (1200 jusqu'en mars surtout des CDD, et plus ensuite si la situation économique de s'amliore pas).
Déficit de 18 milliars de yens (150 millions d'euros).


- Fujitsu mico-électronique, filiale de Fujitsu :
"Temps de travail partagé". 5400 employés sont concernés. La baisse n'est pas précisée. Les employés ont le droit de chercher un petit boulot pour compenser la perte de salaire.
Déficit de 20 milliards de yens (180 millions d'euros).

- Panasonic :
Licencie 15 000 personnes dans le monde jusqu'en mars 2010 (7500 dans le monde, 7500 au Japon).
Ferme 27 de ses 230 usines de part le monde (14 à l'étranger, 13 au Japon).
Déficit de plus de 300 milliards de yens (2 627 978 507 d'euros, euh 2,6 milliards d'euros).

- Nec :
Licencie plus de 20 000 personnes (8000 au Japon, 12 000 à l'étranger).
Déficit estimé à 290 milliars de yens (2, 5 milliards d'euros).

- Nec électronique :
Non renouvellement de contrat de 1200 CDD et intérimaires.
Déficit estimé à 65 milliards de yens (750 millions d'euros)

=== il faut probablement unifier avec Nec ===


- Toshiba :
4 500 non renouvellement de contrats à durée déterminée d'ici mars 2009.
Instauration du "temps de travail partagé" pour16700 employés (Toshiba est la seconde compagnie à prendre cette décision après Fujitsu électronique).
Déficit estimé de 280 milliards de yens (2,7 milliards d'euros).

- Sony :
8 000 salariés CDD licenciées (5 pour cent de la masse salariale) au Japon et à l'étranger d'ici mars 2010.
8 000 contrats à durée déterminée non renouvelés d'ici mars 2010 au Japon et à l'étranger. Pas de chiffres très précis mais au Japon, environ 1300 travailleurs CDD vont perdre leur emploi avec la fermeture de l'usine de Ichinomiya prévue en juin.
Prévision de déficit pour l'année fiscale 2008 : 150 milliards de yens (1,5 milliards d'euros).

- Alps :
(c'est qui Alps ? Ce n'est pas une planête, là c'est un producteur de composants électoniques)
13000 emplois supprimés de part le monde, et aussi au Japon, mais pas de chiffres précis.
Réduction des salaires de 5 pourcent, 15 pourcent pour les cadres, et 35 pour cent de la prime des membres du conseil d'administration (役員報酬 bonus).

- Sharp
1500 employés à durée déterminée non renouvelé d'ici mars (Japon).
Baisse de 50 pour cent du bonus des dirigeants.
100 milliards de yens de déficit.


- JAL :
Pas d'information pour l'instant sur l'emploi au sein de cette compagnie
Prévision de 37 milliards ( 320 millions d'euros) de yens de déficit

- ANA :
Baisse des salaires des employés de 6 pour cent (en négociation)
Baisse de 20 pour cent pour les cadres (en négociation)
Baisse entre 10 et 30 pour cent de la prime des membres du conseil d'administration
(à rappeler : une baisse de 5 pour cent en 2003 sur les employés seniors, et en 2004 pour les employés réguliers)
Pas de chiffre sur le déficit pour l'instant



- Mitsubishi UFJ (Banque)
42 milliards de yens de déficit

-Nomura
500 milliards de yens de déficit.
Demande d'aide publique de 300 milliards de yens.







Publié dans La crise au Japon

Commenter cet article