Coefficient de Gini au Japon 2

Publié le par David Malinas

Causes et perspectives (1)

Il y a plusieurs causes qui permettent de comprendre l'accroissement des inégalités au Japon et le risque de voir cette inégalité continuer de s'accroitre dans les prochaines années.
Tout d'abord, le vieillissement rapide de la population entraîne mécaniquement une augmentation des inégalités. Un calcul du coefficient de Gini après redistribution* par classe d'âge met en effet en évidence un taux plus fort pour la catégorie des personnes âgées. Ainsi, entre 0 et 59 ans, le coefficient de Gini varie entre 0.272 et 0.327. En revanche, entre 60 ans et plus de 75 ans, le coefficient varie entre 0.34 et 0.375.
A l'augmentation mécanique des inégalités liée au vieillissement de la population, il faut prendre en compte également la possibilité à cours terme d'un accroissement du coefficient de Gini pour cette partie de la population. La partie de la population japonaise qui est âgée de plus de 60 ans est en effet  particulièrement dépendante des mécanismes de redistribution pour limiter les effets d'inégalités.  Ainsi, alors que le coefficient de Gini avant redistribution varie pour le reste de la population entre 0.296 et 0.384, il varie pour  les plus de 60 ans entre  0.502 et 0.657.
Or, un certain nombre de tensions sont perceptibles sur ce mécanisme de redistribution : les enfants du premier baby boom (dan kai seidai, les personnes nées entre 1945-1952) vont rentrer massivement dans cette catégorie d'âge et constituer une tension sur les dépenses alors que  le taux de natalité faible du Japon rend difficile un accroissement des rentrées. De plus, les dépenses sociales ont été de part le passé largement favorables à la catégorie des personnes âgées et les possibilités d'arbitrage sont particulièrement restreintes alors que d'autres catégories sociales se précarisent.

*revenu- (impôts+contribution sociale)+(aides sociales)

Publié dans Recherche post-doc

Commenter cet article

dam 13/10/2006 03:22

pour la première fois en 2005, le chiffre concernant l'augmentation naturelle de la population a été négatif avec 1 062 530 naissances et 1 083 796 morts, soit un différenciel de - 21 266.http://www.mhlw.go.jp/toukei/saikin/hw/jinkou/kakutei05/hyo2-1.html