Bourse de recherche du Monbusho

Publié le par David Malinas

La bourse de recherche du Monbusho est probablement la bourse de recherche la plus valorisante pour ceux qui veulent faire des recherches sur le Japon.

Disciplines concernées : Toutes disciplines.

Dates
Les bourses sont accordées pour une durée de 18 ou 24 mois, commençant respectivement en octobre ou en avril de l'année civile suivant la sélection. Le boursier s'engage à partir :

  • entre le 1er et le 7 octobre 2007 pour les bourses de 18 mois,
  • entre le 1er et le 7 avril 2007 pour les bourses de 24 mois.

Financement : excellent

Dans le détail :Ce programme est financé par le ministère japonais de l'Education (Monbusho). Il propose chaque année 21 bourses d'un montant mensuel de 172 000 160 000 yens (2008), complétée par une indemnité d'installation de 25 000 yens (à vérifier, si quelqu'un à des infos ?) versée à l'arrivée au Japon.
Le Monbusho prend également en charge :

  • les frais de scolarité,
  • les voyages aller et retour,
  • une prime, fixée par le Monbusho, est accordée au boursier pour ses voyages d'études dans le pays.

En cas de maladie, les frais médicaux sont remboursés à 70% par la NIHON GAKUSEI SHIEN KIKOU (ex AIEJ- Association of International Education, Japan).
La recherche et le financement d'un logement sont à la charge du boursier, qui peut néanmoins obtenir de l'aide, dans ses recherches, de la NIHON GAKUSEI SHIEN KIKOU (tél. + 81 3 6407 74 54), ou, le cas échéant, de son université d'accueil.

Pour toute information complémentaire, s'adresser aux services compétents de la représentation diplomatique japonaise en France :

Ambassade du Japon
Service Culturel et d'information
7 rue de Tilsit
75017 PARIS
tél. : 01.48.88.63.76


Niveau d'études : troisième cycle

dans le détail :

  • Les candidats doivent avoir accompli au minimum quatre années d'études supérieures sanctionnées par un Master 1 ou tout autre diplôme équivalent.
  • Les étudiants en architecture doivent être diplômés au moment de leur départ.
  • Les étudiants en médecine, médecine vétérinaire, pharmacie doivent avoir achevé leur 1re année de doctorat (bac+6).
  • Les étudiants dans le domaines des arts doivent être titulaires du diplôme national des beaux-arts au moment du départ.

En outre, les candidats ayant redoublé au cours de leur scolarité (à faire normalement en 16 ans) ne peuvent postuler.


Autres conditions éliminatoires : maitrise de la langue japonaise

Dans le détail :

  • Dans le domaine des études japonaises (littérature, droit, histoire, art...) il est nécessaire d'avoir acquis avant le départ une bonne connaissance de la langue japonaise.
  • Dans les autres domaines, les boursiers ayant peu ou pas de connaissance de la langue japonaise sont automatiquement inscrits à un pré-stage linguistique de 6 mois, dans une université désignée par le Monbusho.
  • Pour les candidats mariés, le Monbusho n'accepte la candidature que de l'un des deux conjoints. De même, lorsqu'un étudiant marié a obtenu une bourse Monbusho dans le passé, son conjoint ne peut postuler à son tour. Le mariage entre 2 boursiers Monbusho oblige l'un ou l'autre à renoncer au statut de boursier.
  • L'existence d'une convention inter-universitaire entre l'université d'accueil et l'université française du candidat ne privilégie pas particulièrement la candidature de l'intéressé.
  • Les stages en entreprises n’entrent pas dans le cadre de ces bourses.


Diffusion des dossiers
Les dossiers de candidature sont composés :

  • du formulaire du ministère français des Affaires étrangères,
  • du formulaire des autorités japonaises,
  • de diverses pièces à joindre, destinées soit à la partie française, soit à la partie japonaise.

Le formulaire du ministère français des Affaires étrangères et une partie des pièces jointes sont diffusés exclusivement sur le site Internet d'Égide (voir ci-dessous "Composition du dossier").
Une fois constitué, le dossier de candidature (formulaires français et étrangers, et pièces jointes) doit être transmis par courrier postal ou déposé à Égide, à l'adresse suivante :

Égide
Service France - Programme BFE
28 rue de la Grange-aux-Belles
75010 Paris

Date limite de candidature
La date limite de réception des dossiers pour la campagne 2007/2009 est fixée au 31 mai 2006.


Procédures de sélection
Les candidats font l'objet d'une présélection, sur entretien, lors d'une commission réunissant, à l'Ambassade du Japon, des représentants des deux pays ainsi que des spécialistes du Japon.

Ils font également l'objet d'un test écrit de :

  • japonais :
    Obligatoire pour tous les candidats en sciences humaines non obligatoire pour tous les autres candidats (un test d'anglais peut être passé à la place)
  • anglais :
    Obligatoire pour ceux qui n'ont pas passé les tests de japonais.
    Facultatif pour ceux qui ont passé les tests de japonais.

NB : la meilleure note des deux tests sera retenue.



Informations complémentaires :

Les changements "on the fly"
La bourse du Monbusho est une excellent bourse qui offre non seulement une bonne rémunération mensuelle mais également de nombreux autres avantages (assurance, billet d'avion, pas de frais de scolarité à payer au Japon, soutien de l'université pour trouver un appartement etc.). Cependant, ces spécificités peuvent être sujettes à modification pendant vos années de bourse. Ainsi jusqu'en 2000, le Monbusho fournissait une aide financière pour assurer le logement. La somme mensuelle est également en baisse puisqu'elle était il y a quelques années de 185 000 yens. L'effet crise économique sans aucun doute.

Une bourse de long terme
Cette bourse de renommée demeure particulièrement adéquate si vous devez - desirez - rester au Japon pendant plusieurs années en effet :

  • Elle peut être cumulée avec d'autres bourse, avant ou après (donc différente du CDFJ)
  • Elle peut être renouvellée une fois pour une durée de deux ou trois ans. A cette fin, au bout de la première année, il est nécessaire de passer l'examen d'entrée de votre université japonaise d'accueil. Si vous entrez en  shûshi (Master 2), ce qui est plus facile parce qu'il y a une porte spéciale pour les étrangers,  vous êtes renouvelés pour deux années. Si vous entrez en hakasei (doctorat), vous serez renouvelé pour trois ans. Il n'y a pas pour ce niveau de porte spéciale et vous êtes en compétition avec tous les postulants doctorants. Au final, cette bourse peut-être étendue pour une durée de trois à quatre années.

La maitrise du japonais

Si vous passez l'examen dans la catégorie des sciences sociales ou humaines, il est impératif de maitriser le japonais. Cette condition n'était pas obligatoire il y a quelques années, mais c'est désormais une cause d'échec pour des doctorants de qualité. Donc, si vous êtes encore en master, boostez votre niveau de japonais !


En conclusion, la meilleure bourse qu'il soit pour le Japon pour des étudiants français. On se prend a rêver que notre pays nous donne des moyens comparables au niveau des troisièmes cycles...



 


Publié dans Bourses-Financements

Commenter cet article

david antoine 28/01/2008 06:36

Merci Laili,Je vais mettre à jour le poste et voir si j epeux trouver des informations sur la prime d'installation

Laïli Dor 15/01/2008 10:47

Juste pour signaler que le montant de la bourse du Monbushô est passé, en octobre 2007, à 160 000 yen par mois. Je ne sais pas si cette baisse affecte ou non la prime d'installation.