Fukushima : Autorité de Régulation Nucléaire

Publié le par David-Antoine Malinas

Extrait d'un article du monde intitulé : Au Japon, la nouvelle autorité nucléaire renforce drastiquement les règles de sûreté des centrales (26.10.2012 à 12h38 • Mis à jour le 29.10.2012 à 10h45).

 

"Inaugurée le 19 septembre, la NRA (Autorité de Régulation Nucléaire) remplace l'Agence de sûreté nucléaire et industrielle (NISA) et la Commission de sûreté nucléaire (NSC), toutes deux très critiquées pour leur gestion défaillante de la catastrophe de Fukushima. Placée sous tutelle du ministère de l'environnement, la NRA bénéficie désormais d'un statut similaire à celui de la Commission de la concurrence, censé garantir son indépendance."

 

Il y a cette difficulté de concilier indépendance et autorité. La commission de la concurrence est tellement indépendante qu'elle n'a à peu près aucune influence au Japon. Très peu armée pour faire appliquer effectivement les règles de la concurrence - on en veut pour exemple la reconstitution assez rapide de keiretsu une fois le Japon redevenu indépendant après la Seconde Guerre mondiale -. Le rattachement de la NRA auprès du ministère de l'environnement est également un gage d'indépendance mais ce portefeuille est également de peu d'autorité au sein du gouvernement - il n'existe que depuis 2001 et sa principale action a été de promouvoir le cool biz.

La mouture précédente était tout le contraire, c'est-à-dire une forte autorité mais une faible indépendance. l'Agence de sûreté nucléaire et industrielle était sous la tutelle du METI (ministère de l'économie du commerce et de l'industrie), l'un des ministères les plus puissants. L'indépendance de cette agence était en question puisque le METI était également en charge de la promotion du nucléaire. De même, la commission de sûreté nucléaire était directement nommée par le premier ministre et ses membres pouvaient faire des recommandations au nom du premier ministre. Leur indépendance était également en question puisque certains des membres, dont le président de la commission, ont reçu en total environs 7 millions de yens de bourses de recherche par des industriels du nucléaire.

Publié dans Fukushima

Commenter cet article

microneedle skin dermal roller 30/06/2014 14:20

I am surprised to read the message from Nuclear and Industrial Safety and the Nuclear Safety Commission. Even though the Competition Commission is independent they got some influence in Japan. I have bookmarked it to my bookmark web site record.