Evolution du travail précaire en France et au Japon

Publié le par David-Antoine Malinas

Contrairement à ce qu'on pourrait croire, le pourcentage d'emploi précaire au Japon est beaucoup plus fort que celui qui existe en France. Il est pour 2008, et en attendant les dernières statistiques de décembre, de 13 pour cent en France et de presque 35 pourcent au Japon.
Le graphique ci-dessous, qui m'a demandé un temps pas possible, permet de mettre en évidence l'évolution sur une période de près de 20 ans.

Graphique 1 - Evolution des pourcentages de la population précaires au sein de la population en âge de travailler en France et au Japon























Sources : Japon : Ministère du travail et de la santé, Statistiques sur la force de travail, longue période. De 1990 à 2001 les pourcentages indiqués sont ceux du mois de février, puis à partir de 2002, il s'agit de la moyenne trimestrielle. France : INSEE, présenté par l'observatoire des inégalités.

La lecture du graphique peut se faire ainsi :
Entre 1990 et 2000, il y a une poussé à peu près équivalente dans les deux pays de la population de précaires : un peu moins de 4 pourcent pour la France, et un peu plus de 5 pourcent pour le Japon. On passe ainsi en France de 8.7 pour cent à 12.6 pour cent. Du côté japonais, on passe de 20.2 pour cent à 26 pour cent.
Entre  2000 et 2008, les courbes suivent des tendances opposées. En France, le taux d'emploi précaires baisse légèrement dans la première moitié des années 2000 avant de remonter légèrement à partir de 2005. Conclusion,  le taux demeure quasiment identique et passe de 12.6 pour cent à 13 pour cent. En revanche, au Japon, le taux d'emploi précaire augmente rapidement et passe sur la même période de 26 à 34 pour cent, une croissance de plus de 8 pour cent en moins de 8 ans.
Le Japon de l'emploi à vie n'est plus, et lorsqu'on regarde les statistiques des années précédentes, on se demande s'il a bien existé un jour (il faudrait remonter dans les années 70 probablement).





Publié dans Précarité au Japon

Commenter cet article