Hausse des offres d'emploi au Japon

Publié le par David Malinas

Selon une étude réalisée par le Nikkei Shinbun (dimanche 18 mars 2007), la demande pour les nouveaux diplomés qui arriveront sur le marché du travail en 2008 va à nouveau augmenter. La hausse est estimée à 13.5 pour cent par rapport à 2007 selon cette enquête réalisée auprès 4 765 entreprises listées (2116 réponses). Il s'agit de la quatrième année de hausse consécutive.

L'article indique que cette tension sur la demande de travail, qui a pour origine une demande plus forte des entreprises et un affaiblissement du renouvellement générationnel, renforce la volonté des entreprises de stabiliser leur nouveau personnel. Il peut être considéré que cette anticipation des entreprises est un des facteurs explicatif de la hausse frémissante des salaires au Japon (voir ce billet).

Il faut cependant rester prudent. Pour comparaison entre 1995 et 1998, en pleine crise et compression du coût du facteur travail, une hausse de près de 20 pour cent de la demande de nouveaux diplomés avait été enregistrée. De même, la dernière hausse continue sur quatre année avait eu lieu entre 1988 et 1992, juste avant la décennie de dépression Heisei (1989 - 1999).

Pour estimer la "durabilité" de cette tendance à la double hausse et de la demande de travail et des salaires, il est donc nécessaire de prendre en compte l'influence des facteurs macro économiques et sociaux, c'est à dire :
  • Un faible renouvellement générationnel qui fait craindre une insuffisance de l'offre de travail.
  • Une période d'expansion économique pour le Japon qui accroit la concurrence entre les entreprises pour s'assurer une main d'oeuvre compétente et fidélisée.
  • Un renouvellement générationnel, avec départ à la retraite des baby-boomers, ce qui entraîne une baisse des coûts du travail et assure une marge de manoeuvre pour les entreprises afin de rendre les  nouveaux salaires plus attractifs (les syndicats sont au courant).

Le contexte apparaît certes favorable à une hausse durable, mais dans un marché du travail qui est de plus en plus dualisé entre emplois à durée indéterminée et emplois précaires.

Publié dans Recherche post-doc

Commenter cet article